Opinions Cela complexifierait le travail des officiers de l’état civil et rendrait plus difficile la lutte contre les mariages de complaisance. Certaines communes crouleraient sous les demandes. Il faudrait des mariages purement administratifs, qui ne donneraient aucun droit sauf ceux liés au Code civil.