Opinions L’Europe a des intérêts économiques, juridiques et énergétiques à maintenir les négociations d’adhésion avec la Turquie. Si celles-ci ne sont plus d’actualité, la Turquie pourrait se tourner vers la Russie ou la Chine pour éviter l’isolement diplomatique.