Opinions "En cette période d’examens de fin d’année, rappelons l’adage académique qui veut que, pour réussir, il faille réunir deux des trois traits suivants : l’intelligence, le travail et la chance. La chance, isolément, ne suffirait donc pas, mais elle importe. Malheureusement, ceux qui réussissent ont tendance à l’oublier, préférant penser que leur succès découle de leurs seuls mérites."


Si l’échec vient parfois d’avoir trop compté sur la chance, la réussite ne lui donne pas assez de reconnaissance.


(...)