Opinions

La N-VA est incontestablement le premier parti de Flandre - et donc de Belgique. Mais peut-on vraiment la considérer comme le grand parti populaire de Flandre qu’elle rêvait de devenir avant ses premiers triomphes électoraux ? Peut-on dire qu’elle a remplacé le CVP d’antan - celui de Gaston Eyskens, de Leo Tindemans voire de Wilfried Martens - qui semblait pouvoir s’exprimer légitimement au nom de toute la Flandre ? Sans doute pas. Pas encore en tout cas. Car son ancrage local reste fragile. (...)