Opinions Philippe Meirieu est né le 29 novembre 1949 à Alès dans le Gard. Philosophe de formation, il devient professeur de français et de philosophie avant d’enseigner les sciences de l’éducation dans le milieu universitaire.

Sa pensée. Très vite surnommé le "pape" des pédagogues dans une partie du siècle qui voit s’émanciper les sciences humaines, Philippe Meirieu défend l’idée que l’école ne peut se contenter de transmettre un savoir. Elle a également pour mission d’éduquer l’élève pour qu’il puisse s’émanciper, gagner en autonomie et devenir un "citoyen". Pour ce faire, il privilégie des classes hétérogènes et promeut la pédagogie différenciée en s’inspirant notamment des écrits du pédagogue Célestin Freinet.

Son héritage. Personnage influent davantage qu’homme de pouvoir, Philippe Meirieu continue d’inspirer la pensée pédagogique. Son regard divise cependant. A droite surtout, il est accusé d’avoir chargé l’école de trop nombreuses missions éducatives et, en plaçant l’élève au centre de l’apprentissage et en en faisant le principal acteur de cet apprentissage, d’avoir empêché l’enseignant de transmettre correctement les savoirs fondamentaux.

Comment définir ce que sont les finalités de l’école ?

(...)

Découvrez l'interview de Philippe Meirieu dans notre sélection lalibre.be.