Opinions

Nous avons interrogé Pascal Delwit, politologue et professeur à l'Université libre de Bruxelles (ULB).

Est-ce qu'on peut toujours faire confiance aux sondages ?

Les sondages peuvent poser deux grands problèmes. Tout d'abord, il faut que l'information soit correctement récoltée, c'est-à-dire que le sondage doit être bien fait pour qu'il soit intéressant. Et pour parvenir à une bonne qualité, il faut des moyens.

Or certains préfèrent parfois payer le moins cher possible. Le deuxième grand problème d'un sondage, c'est qu'il mesure une réalité, mais celle-ci évolue sans cesse. Les opinions peuvent changer en fonction des électeurs ou du contexte (ce qui se passe dans la société). Il faut donc en tenir compte. Un autre problème, c'est que les gens interrogés pour le sondage ne disent pas toujours la vérité...

À quoi servent donc alors les sondages ?

Ils font une "photo de l'opinion", c'est-à-dire qu'ils donnent une information intéressante à un moment donné. Mais il faut rester prudent et ne pas leur faire dire plus que cela. Les sondages sont aussi parfois intéressants en tant qu'" outil de l'expression de la démocratie". Ils permettent à la population d'exprimer son avis sur différentes questions politiques, et cela peut parfois avoir un impact sur les décisions politiques.

Un sondage peut-il influencer le choix des électeurs ?

Non, beaucoup d'études ont prouvé que les sondages ont très peu d'influence sur les électeurs. Cependant, les sondages peuvent avoir des effets indirects. Ils orientent le commentaire politique des médias. Les journalistes peuvent parfois en faire une interprétation intéressante, mais pas toujours.

Les sondages peuvent aussi servir d'outils pour les responsables politiques. Ils sont considérés par les politiciens comme des baromètres de leur popularité, comme instrument pour orienter leur campagne, ou pour couper la route à un concurrent. Les sondages peuvent donc être intéressants, mais seulement s'ils sont interprétés prudemment et correctement.

Serait-il intéressant de refaire une loi qui interdirait la publication des sondages avant les élections ?

Interdire les sondages, ce serait pratiquement irréalisable. Car si on interdit les journaux d'en publier dans leurs pages, ils pourraient toujours le faire sur internet. Mais on pourrait par contre imaginer qu'une commission soit créée pour veiller à la bonne utilisation des sondages.