Opinions

En dressant le constat de la crise de la démocratie, Raphaël Glucksmann, 39 ans, n’épargne ni la gauche ni la droite. Homme engagé et politiquement investi, il propose un certain nombre de solutions.

Selon lui, "l’insurrection populiste et le désastre écologique en cours montrent que le logiciel néolibéral nous mène dans l’abîme". Interview.