Opinions
Une chronique de Florence Richter, écrivain et chroniqueuse.


Tout système général qui ne tient pas compte des particularités de chaque individu est carrément inhumain.


C’est le printemps, le temps des grands nettoyages, rangements et autres rationalisations. A travers l’Histoire, les hommes n’ont pas cessé de développer des outils et méthodes de plus en plus perfectionnés, et souvent efficaces, pour rationaliser la vie quotidienne dans tous les domaines, par exemple la santé, les lois ou le commerce. Les avantages en sont évidents : spécialisation, planification, automatisation, standardisation, rapidité, égalité de traitement, possibilité de production en abondance, etc. Mais à quel prix ? Tout système général, qui ne tient pas compte des particularités de chaque individu, peut produire une situation carrément inhumaine, on le sait. Aujourd’hui les ordinateurs, le numérique et les nanotechnologies ouvrent des possibilités incroyables. Jusqu’à la bêtise…

Ici je ne parlerai pas d’injections dans le corps pour suivi médical ou téléphone intégré dans la chair, d’homme bionique, de voiture volante ou de maison intelligente, mais bien d’une simple inscription dans une base de données classique. L’histoire est vraie d’un bout à l’autre.

Voici quelques années, Eric décide de racheter à sa société la voiture hybride qu’il utilisait déjà. Les hybrides sont à la mode… pour son malheur. La voiture changeant de propriétaire, Eric effectue certaines démarches obligatoires… et au contrôle technique, on lui annonce qu’il doit d’urgence se rendre à la police. Etonnement, interrogation, que se passe-t-il ? Eric gare sa belle hybride devant le commissariat où on lui déclare que sa voiture est volée ! Eric montre alors à l’inspecteur les documents du véhicule matériellement bien présent devant le bâtiment. Rien à faire : la base de données Schengen affirme que cette auto est volée… Enquête. Explication : le numéro de châssis et autres informations officielles de l’hybride ont été utilisés pour fabriquer de faux documents belges en Pologne, où l’auto a ensuite été déclarée volée, afin de percevoir l’indemnité d’assurance. Problème : seule la Pologne peut retirer du système informatique un véhicule déclaré volé par la police de ce pays.

Courageusement, Eric entame une procédure judiciaire et obtient un jugement d’un tribunal belge autorisant la circulation de la voiture. La DIV (immatriculation des véhicules) est informée par les magistrats du parquet afin qu’Eric puisse se rendre au contrôle technique. Plusieurs courriers du tribunal transmis à l’ambassade de Pologne n’ont jusqu’à ce jour reçu aucune réponse. Pour l’instant, la police et les juges conseillent à Eric de ne rouler qu’en Belgique avec sa belle hybride et de bien se munir du jugement du tribunal l’y autorisant : en effet, il roule tout de même dans une voiture qui n’existe pas ! Vous avez dit rationalisation ?

On pourrait tous raconter, je crois, d’autres exemples, parfois avec des conséquences gravissimes, en matière alimentaire ou de la sécurité des personnes notamment… Allons-y pour quelques cas surréalistes avec effets sur de grands groupes de personnes. Que penser de ce CEO d’un holding se pavanant dans les médias et lors d’exposés internes à l’entreprise, en vantant la réorganisation de sa société, mais incapable après plusieurs années en fonction, de créer un vrai service des ressources humaines qui suivrait avec intelligence les carrières, et ne répondant jamais aux courriers de ses travailleurs à ce propos ?

Que dire de ce service juridique d’une administration élaborant un marché public inadapté en matière de téléphonie, certains fonctionnaires ne disposant dès lors pas de connexion Internet intégrée à leur PC alors qu’ils en ont besoin pour réaliser leur job au quotidien ?

Ou encore : comment réagir quand, par rapacité et obsession des bénéfices de la société, un gigantesque groupe bancaire se sépare de son très compétent responsable de la sécurité des bâtiments et fait ensuite face à des incursions inquiétantes et répétées dans ses locaux ? Vous avez dit rationalisation ?