Opinions
Une opinion de Peter Coonen, CEO de Bebat.

La Belgique est championne du monde du recyclage, y compris celui des piles. Gardons cette longueur d’avance !


Demain, 17 mai, "Journée mondiale du recyclage", est un jour dont tous les Belges peuvent être fiers. Le Mondial de Russie n’a même pas encore commencé, et nous sommes déjà Champions du monde ! Non pas en football, mais en recyclage. Ce titre, nous pouvons légitimement en être satisfaits. Les Belges fréquentent en masse les parcs à conteneurs, trient remarquablement leurs ordures ménagères et s’efforcent de réutiliser au maximum les matières premières provenant des anciens bâtiments et des voitures et appareils électriques déclassés. Le résultat de cette immense démarche collective est impressionnant. La Belgique est le seul pays d’Europe à donner une deuxième vie à plus de 80 % des déchets d’emballage : verre, papier et métal.

Notre pays figure également en tête du peloton mondial en matière de recyclage des piles usagées. En 2017, Bebat (l’ASBL chargée de collecter et de recycler les piles et batteries) a récolté, pour la deuxième année d’affilée, plus de 3 millions de kilos de piles usagées. Pour ce faire, elle s’appuie sur 24 000 points de collecte dans des supermarchés, magasins, écoles, entreprises et parcs à conteneurs, mais aussi sur une fructueuse collaboration avec les écoles et les communes. A l’heure actuelle, quelque 60,6 % des piles en circulation sont recyclées, soit un pourcentage largement supérieur à celui des pays voisins, ainsi qu’à l’objectif fixé par les régions (50 %). Grâce à ces efforts collectifs, cent kilos d’ordures ménagères ne contiendraient plus, en Belgique, qu’une seule pile usagée (selon plusieurs études), ce qui signifie que Bebat collecte près de 90 % de toutes les piles jetées.

La Belgique est donc championne du monde, mais ce n’est pas une raison pour nous reposer sur nos lauriers. Car un vrai champion remet sans cesse son ouvrage sur le métier. Il cherche en permanence à faire mieux, à s’améliorer. Cela vaut pour le sport comme pour le recyclage. La Belgique figure actuellement au sommet. Nous espérons non seulement y rester mais accroître notre avance. Bebat est déterminé à contribuer à cette performance collective en continuant à sensibiliser les Belges de tous les âges à l’importance du recyclage. En simplifiant le dépôt et la collecte des piles usagées. Et, au-delà de la quantité, en étendant son action à la sécurité et à l’efficacité de la collecte, du transport et du recyclage des piles et batteries. Dans cette optique, Bebat a orchestré en 2017 une action visant à encourager les écoles à collecter les piles plus efficacement et plus sûrement.

Le recours aux piles et batteries est en plein boom. On les trouve désormais partout : dans les smartphones et ordinateurs, mais aussi dans les trains, les voitures et les maisons. Elles sont de plus en plus puissantes et durables, au point de constituer une alternative écologique à d’autres sources énergétiques. Ces innombrables piles et batteries doivent aussi être recyclées. Aujourd’hui et demain. Pour suivre le rythme, Bebat est déterminé à évoluer en permanence. En mars dernier, notre ASBL a conclu avec les fédérations et les entités fédérées bruxelloises et flamandes un accord portant sur la collecte et le recyclage des batteries déclassées de véhicules hybrides, plug-in et électriques (batteries EV). Cet accord revêt une grande importance car, en 2020, quelque 10 % des nouveaux véhicules seront totalement ou partiellement électriques. Au cours des cinq dernières années, Bebat a déjà collecté et fait recycler 10 000 batteries EV. Des efforts encore plus soutenus seront entrepris dans ce domaine dans les années à venir.

En cette "Journée mondiale du recyclage", nous tenons à féliciter chaleureusement chacun d’entre vous. Gageons qu’ensemble, nous parviendrons à conserver notre longueur d’avance, au bénéfice de chacun, de tous et de la planète.