Opinions A l’occasion de la Fête des voisins, nous vous avons demandé sur le site de Lalibre.be quelles étaient vos relations avec votre voisinage. Voici une sélection de vos plus belles histoires.


Des fêtes de nouvel an ensemble

Nos voisins sont devenus des amis. Dès l'arrivée des beaux jours, il n'y a pas une semaine où nous ne buvons pas un verre ensemble. Et en hiver, nous avons déjà passé plusieurs nouvels ans entre voisins. Nos enfants s'adorent et jouent tout le temps ensemble dans nos jardins non clotures. Notre voisin est devenu notre architecte... pour notre future maison. Je me souviens particulièrement d'une grosse fête improvisée qui s'est terminée par une veillée au coin du feu.

Vinciane, 40 ans


Papoter au dessus de la haie 

Très bonne entente. On s'entraide pour s'occuper des chats quand on s'absente ou emmener les enfants à l'école en cas de besoin. Nos voisins ont un double de nos clés et on adore papoter par dessus la haie en été. La fille de ma voisine a été notre baby-sitter pendant des années et on a souvent discuté de l'éducation de nos enfants avec elle et sa maman. Elles ont un regard extérieur sur notre famille, ce qui nous permet de voir les choses sous un angle différent.

Dominique, 43 ans


On se rend des services

Il y a une très bonne entente, on se rend des services et on dîne ensemble. Petit à petit, ils sont venus à notre rencontre et nous à la leur lorsque nous avons acheté la maison. Un jour, la voisine a demandé de cueillir nos prunes pour pouvoir nous faire de la confiture. 

Caroline 39 ans


Je veille à la sécurité de leur maison

Vivre en harmonie est ce que je souhaite le plus. Chacun a ses petits défauts, ses faiblesses. Si un problème survient, j'en parle gentiment et cela se résout. Si l'entente est impossible, j'ignore ce voisin...tout simplement. Dans l'ensemble, j'ai un voisinage cordial et même chaleureux avec lequel je me sens "comme dans un petit village", les cancans en moins. Nous nous rendons des services, nos enfants jouent ensemble (dans mon cas, mes petits-enfants), je les invite aux anniversaires ou veille sur la sécurité de leur maison en cas d'absence et inversement. Je vais nourrir leurs animaux de compagnie, fais le tour de la maison. Je me sens bien dans cette vie sociale agréable, avec des échanges sympathiques. C'est une reconnaissance. Autrement dit, c'est "win win", je fais du bien aux autres et ils me le rendent. Me faisant l'intermédiaire d'une voisine en difficulté avec son voisin, j'ai pu régler le problème qui durait depuis longtemps et semblait insoluble.

Huguette, 75 ans


On se suit

Nous nous aimons tellement que lorsque nous avons déménagé, ils nous ont suivi. Durant quelques années, nous avons continué à nous fréquenter régulièrement. Ce qui m'a le plus étonné, c'est la confiance qu’ils nous accordaient, sans vraiment nous connaître au début, au point de dire à leur jeune fils: ‘’si un jour tu as un problème, il faut sonner chez eux’’.

François, 64 ans