Ripostes

Dorénavant, les véhicules circulant dans Paris doivent arborer une vignette qui les identifie selon leurs émissions polluantes. Les moins bien classés ne peuvent plus circuler en journée. Certains dénoncent un coup dur pour les citoyens défavorisés.


Oui - David Belliard, co-président du gouvernement écologiste de Paris, élu du 11e arrondissement:

" Nous n’avons pas créé ces vignettes pour taper sur les automobilistes; nous visons à transformer la manière de se déplacer en ville. Avec pour exemples certaines villes du nord de l’Europe, comme Copenhague."


Non - Baptiste Thomas, Fédération française des automobilistes citoyens:

"Ces vignettes stigmatisent les citoyens incapables de s’acheter un véhicule neuf. Elles punissent les Franciliens pour qui la voiture est une contrainte faute dʼ alternative. Où est l’écologie constructive ?"


Découvrez notre dossier dans notre sélection LaLibre.be.