Ripostes Un fonds d’un million et demi d’euros sera libéré afin de financer plusieurs initiatives de "fact checking". Elles développeront des outils afin de mieux armer les citoyens contre la désinformation. Ce n’est pas une manœuvre de l’État pour déterminer ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas.