Ripostes

Des associations dénoncent un avant-projet de révision de la loi de la conservation de la nature. Les lâchers d'animaux d'élevage seraient légalisés. Pour les chasseurs, le repeuplement est positifs pour le maintien de l'espèce.


Non - Corentin Rousseau, directeur de la Ligue royale belge pour la protection des oiseaux:

" Ethiquement, c’est grave et inimaginable de lâcher des animaux qui n’ont pas peur des hommes simplement pour le plaisir de les tuer. Du point de vue environnemental, l’introduction d’animaux d’élevage perturbe les animaux sauvages et a un impact négatif sur d’autres espèces, parfois en déclin."


Oui - Benoît Petit, président du Royal Saint-Hubert Club de Belgique (association de défense et de promotion de la chasse):

"Le repeuplement, c’est une garantie du maintien de l’activité des chasseurs donc une activité de gestion du territoire. Ils ont un rôle positif, nourrissent le gibier pour maintenir en état les espèces et entretiennent les biotopes. Mais sans le plaisir de chasser, ils ne continueront pas à travailler dans les plaines."


Découvrez les interviews de Corentin Rousseau et Benoît Petit dans notre sélection lalibre.be.