Ripostes

Côté flamand, un centre de protonthérapie devrait sortir de terre à Louvain en 2019. Côté wallon, le projet d’un centre à Charleroi peine à se concrétiser (voir ci-dessous). Mais a-t-on vraiment besoin de deux centres de ce type en Belgique ?


Non - Julie Francart, directrice adjointe de la Fondation Registre du Cancer:

Le rapport du KCE a étudié la question. Sur base des 230 patients dont le diagnostic demande une protonthérapie, un seul centre suffit en Belgique pour gérer la demande.


Oui - Yves Jongen, fondateur d’IBA, ingénieur:

Selon le rapport commandé en 2009 par le ministère de la Santé des Pays-Bas et le rapport qui vient de sortir cette année de la société de radiothérapie américaine, près de 6000 Belges pourraient bénéficier annuellement de la protonthérapie. Cela nécessiterait plus d’une salle.


La position de la ministre fédérale de la Santé, Maggie De Block

Pour le cabinet de Maggie de De Block, le recours à la protonthérapie n'est pas applicable dans tous les cas et se limite à certaines indications. Il n'y aurait donc qu'un nombre limité de patients belges par année qui nécessiteraient un tel traitement avec, pour conséquence, le fait que le nombre de centres possibles en Belgique devrait être limité pour garder une certaine efficience.

"Le nombre d'indications tel que connu actuellement ne dépasse effectivement pas la capacité d'un appareil", déclare Audrey Dorigo, porte parole de la ministre fédérale de la Santé à "La Libre Belgique".


De multiples contretemps

2012. Les premiers débats autour du projet de centre de protonthérapie wallon concernent sa localisation. D’abord envisagé à Louvain-la-Neuve, ce centre est ensuite prévu à Ottignies, puis Namur et enfin à Charleroi.

Juin 2017. La société américaine Varian conteste devant la justice l’attribution du marché carolo à la société louvaniste IBA.

Septembre 2017. Selon des voix universitaires et IBA, le récent scandale au sein de l’ISPPC (l’Intercommunale de santé publique du pays de Charleroi) bloque l’avancement du projet carolo.


Découvrez l'intégralité des interviews de Julie Francart et Yves Jongen dans notre sélection lalibre.be.