Ripostes

Des tables rondes débutent ce mardi à la demande du ministre de l’Emploi, Kris Peeters. En lien avec la volonté de développer le télétravail exprimée dans l’accord de gouvernement. Aux Pays-Bas, une nouvelle loi va dans ce sens. Et ici? Entretiens croisés.

OUI - Peter S’Jongers, CEO de Protime, société spécialisée dans les softwares en gestion et organisation du temps

Une loi sur le droit au télétravail sort aux Pays-Bas. Dès le 1er juillet 2015 les travailleurs pourront faire une demande de télétravail et en cas de refus, l’employeur devra clairement le motiver. Les pays scandinaves ou la Grande-Bretagne sont encore plus loin dans la modernisation de l’organisation de ce travail indépendant du temps et du lieu. Qu’attend la Belgique ?


Le télétravail existe mais faudrait-il une loi spécifique pour généraliser et booster ce mode de travail ?

Oui. Nos voisins l’ont fait, pourquoi pas la Belgique ? Les Pays-Bas vont sortir ce 1er juillet 2015 une loi sur le travail flexible (une initiative des partis GroenLinks et CDA), essentiellement connue comme la loi sur le droit au télétravail. Les travailleurs pourront désormais y faire une demande de télétravail et en cas de refus, l’employeur devra clairement le motiver. Au sens strict, il s’agit plutôt d’un droit à demander du télétravail. Ce type de loi existe depuis un an en Grande-Bretagne où elle permet même à des employés des formules de partage de télétravail. En la matière, les pays scandinaves restent les plus avancés. Bref, la Belgique est en retard et il est urgent qu’elle modernise l’organisation de ce travail indépendant du temps et du lieu.

(...)