Ripostes Tout le monde n’a pas la chance d’avoir une nationale pour aller à son champ. Dans de nombreuses communes rurales, emprunter d’autres routes est le lot de beaucoup d’agriculteurs. Mais il faut qu’en retour, le gestionnaire de voiries trouve les solutions qui contentent chacun.