Ripostes

A Ryad , ce dimanche, le président américain Donald Trump a appelé tous les pays à "isoler" l’Iran, tournant le dos à la politique de conciliation de Barack Obama. Une attitude cohérente pour les Etats-Unis ? Où l’Europe se situe-t-elle ?


Trump dit "Oui" - David Rigoulet-Roze, chercheur à l’Institut français d’analyse stratégique. Rédacteur en chef de la revue "Orients stratégiques":

"L’allié des Etats-Unis est l’Arabie saoudite, sunnite. L’Iran, chiite, est son adversaire. Depuis 1945, le pacte du Quincy garantit à l’Arabie une protection militaire américaine en échange d’un accès au pétrole et aux affaires."


L’Europe dit "Non" - Firouzeh Nahavandi, professeure ordinaire (ULB):

"Isoler l’Iran affaiblirait toute tentative d’ouverture du pays et renforcerait le camp des conservateurs. Au niveau international, cela n’aurait pas vraiment de sens non plus. L’Iran combat le groupe Etat islamique."


Découvrez les interviews de David Rigoulet-Roze et Firouzeh Nahavandi dans notre sélection lalibre.be.