Ripostes

La compagnie Air Belgium nous reliera bientôt à la Chine. Et c’est le mois prochain que doit démarrer la campagne promise après le lockdown pour redorer le blason belge. Face au fossé qui sépare Nord et Sud, miser sur le "label" Belgique reste donc une idée porteuse ?


Oui - Natacha Filipiak, cofondatrice de la marque "Belge une fois" et du concept store du même nom:

" Je suis hypercontente d’être belge, et je pense que oui, c’est intéressant de le souligner dans son travail ou dans la vie de tous les jours. Beaucoup de gens affluent pour découvrir nos produits qui déclinent la belgitude. "


Non - Jules Gheude, essayiste politique et engagé dans le Gewif (Groupe d’études pour la Wallonie intégrée à la France):

" La Belgique (la marque et le pays) est un mythe. Le sentiment national n’existe pas. Et un sentiment identitaire ne vit qu’en Flandre. On va vers le démantèlement. Et ni les artistes, ni les sportifs, ni les scientifiques ne changeront cela. "


Découvrez les interviews de Natacha Filipiak et Jules Gheude dans notre sélection lalibre.be.