Ripostes

Les chiffres 2016 montrent le succès grandissant des congés parentaux. Une nouvelle formule d'un demi-jour de congé par semaine pendant 40 mois est sur les rails. Les employeurs s’inquiètent et le SNI sort un communiqué alarmiste. Ont-ils raison?


Oui - Sven Nouten, responsable communication au SNI (Syndicat neutre pour indépendants):

"Le nombre d’allocations attribuées l’année passée pour congé parental a encore augmenté. La plupart des congés sont pris à 1/5 temps. Si on introduit une possibilité à 1/10 temps, elle aura sans doute beaucoup de succès. D’où un gros problème d’organisation, surtout dans les PME et les micro-entreprises. Et que ferons-nous le jour où tous les employés prendront congé le mercredi après-midi ?"


Non - Delphine Chabbert, secrétaire politique et porte-parole de la Ligue des familles.

"Les dispositifs qui permettent de fractionner et d’étaler le congé parental aident à concilier vie professionnelle et vie personnelle et familiale. Bénéficiant de ces dispositifs, les travailleurs parents sont moins stressés et moins préoccupés au travail. Ils sont plus efficaces et courent moins de risques de subir un burn out. C’est du "win-win"."


Découvrez les interviews de Sven Nouten et Delphine Chabbert dans notre sélection lalibre.be.