Ripostes Le contexte (guerre en Syrie, migrations…) ne saurait faire oublier les atteintes flagrantes à la liberté dont sont victimes juges, avocats, journalistes, universitaires ou écrivains turcs. Et une période brûlante ne justifie pas non plus le nettoyage ethnique !