Ripostes Vous êtes plus de quatre-vingt à avoir répondu à notre appel à témoignages concernant le rituel des cadeaux à Noël. Dans chaque famille, les traditions varient. Si chez les uns, on offre un présent à tout le monde, chez les autres, on procède par tirage au sort. Et parfois, on zappe même les cadeaux pour se concentrer sur l'essentiel: se retrouver tous ensemble, dans une ambiance chaleureuse.


Alors Noël, pour vous, avec ou sans cadeau? Découvrez quelques-uns des réponses que vous nous avez partagées...


Christiane, 70 ans, Ottignies

Avec
Chez nous, Noël est un moment particulier. Nous commençons par pratiquer une activité sportive, le badminton. Nous dégustons ensuite du cougnou et du chocolat chaud, autour d’un feu au fond du jardin. Puis, nous nous lançons dans une activité individuelle avec une dimension collective. Cette année, nous avons décidé de réaliser un sapin en planches. Chacun va décorer sa planche, avant d’assembler le tout. Nous faisons un souper simple, composé le plus souvent de boudins. Enfin, vient le moment des cadeaux. Mon mari et moi, parents et grands-parents, achetons toute une série de petits présents. Nous les emballons dans de la cellophane et les accrochons dans une petite cabane tout au fond du jardin. Individuellement ou par couple, les jeunes et les plus âgés, les filles et les garçons – cela change chaque année – vont avec une lampe torche dénicher le cadeau qui leur plaît. Après avoir essayé pas mal de formules différentes, mais souvent trop coûteuses pour nos enfants, nous sommes ravis de celle-ci : un chouette moment où chacun attend son tour avec impatience !


Gaëlle, 35 ans, Bruxelles

Avec
Noël est un moment magique. Dans notre famille, nous offrons des cadeaux à tous les enfants. Personnellement, je prends soin de bien les emballer. Et j’essaie de créer la (bonne) surprise.


Lina, 30 ans, Dour

Avec
Dans la famille élargie, seuls les enfants ont droit à un cadeau. Avant, on procédait à un tirage au sort pour les adultes, mais certains râlaient parce que les cadeaux qu’ils recevaient ne valaient pas la même chose que ceux qu’ils offraient. Donc, plus de cadeaux pour les adultes. Dans la famille proche, avec mon conjoint et mes enfants, par contre, tout le monde s’échange des cadeaux. Même la petite dernière de deux ans a bricolé quelque chose pour papa et maman !


Marianne, 54 ans, Belgique

Avec
Nous fêtons Noël en trois fois. Une première fois en famille restreinte. Là, tout le monde reçoit des cadeaux. Une deuxième et une troisième fois, dans la famille élargie d’un côté puis de l’autre. Là, nous offrons exclusivement des cadeaux aux enfants.


Chantal, 52 ans, Bruxelles

Avec
Noël, c’est tout d’abord la course pour réunir les cadeaux et organiser la fête. Ensuite, c’est un moment magique en famille. Enfin, ce sont des bons souvenirs. Chez nous, nous procédons à un tirage au sort pour déterminer à qui nous allons offrir un présent.


Louise, 27 ans

Avec
Dans ma famille, les parents offrent des cadeaux à leurs enfants. Et dans ma belle-famille, il y a un système de tirage au sort. J’essaie que Noël soit un moment magique mais, avec ma belle-famille, c’est souvent une épreuve…


Martin, 23 ans, Rixensart

Avec
Notre tradition en matière de cadeau est relativement complexe. Il y a un tirage au sort entre les enfants. Il y a un cadeau pour tous de la part des parents. Et les enfants offrent un cadeau commun aux parents. Compris ?


Laurence, 29 ans, Bruxelles

Avec
Noël, chez nous, c’est synonyme de cadeaux pour tous. C’est la tradition familiale !


Gilles, 65 ans, Province de Liège

Sans
Je n’aime pas Noël et son rituel de cadeaux. Pour moi, le plus important, c’est de partager un bon repas en famille. Il faut en profiter… Moi, malheureusement, je n’ai plus personne qui m’entoure.


Francisco, 60 ans, Chênée

Sans
Je n’ai pas d’argent pour acheter des cadeaux. Je vis seul avec petit revenu. Lors des fêtes, je peux cependant profiter de la joie sur le visage de mes parents.


Bernard, 63 ans

Sans
Concevoir des cadeaux pour une foule de gens, c’est un affreux casse-tête.


Valérie, 52 ans, Bruxelles

Sans
Dans le passé, nous échangions des cadeaux. Depuis plusieurs années, je trouve superflu de dépenser de l’argent pour des cadeaux à Noël, alors que nous avons la chance d’avoir tout ce qu’il faut, et plus… Noël était magique, jusqu’au décès de mon Papa (j’avais alors 39 ans). Treize ans plus tard, cela reste un moment difficile, avec beaucoup de nostalgie, mais il y a aussi la joie d’être en famille.