Ripostes

La Turquie, sans problème ! Tel est l’avis des organisateurs de voyages. Pas pour tout le monde, répliquent certains intellectuels, évoquant les purges qui y frappent journalistes, syndicats, profs, scientifiques, fonctionnaires…


On fonce - Fikret Atalay, PDG de TurquieVision.be (à Istanbul):

" Quand on va quelque part, c’est pour rencontrer des gens, une culture… Pas pour rencontrer le gouvernement. Si ? Il ne faut pas confondre le peuple et les politiciens ! Venir maintenant est avantageux. Il n’y a personne, c’est bon marché et c’est très joli. "


On réfléchit - Thomas Berns, professeur en philosophie politique et en éthique et administrateur à l’Université libre de Bruxelles:

" On peut constater une dérive autoritaire et des restrictions de la liberté en Turquie. Il serait donc légitime que les touristes qui souhaiteraient visiter ce pays se posent quelques questions avant de partir. "


Découvrez les interview de Fikret Atalay et Thomas Berns dans notre sélection lalibre.be.