Ripostes

Depuis le 1er mai , tout contribuable qui introduit une requête en justice doit payer 20 euros en plus du droit de greffe et des honoraires d’avocats. Le but ? Alimenter un fonds budgétaire censé rapporter 15 millions par an pour financer les avocats pro Deo. Opportun?


Oui - Philippe Goffin, président de la commission de la justice. Député fédéral (MR):

"Pour rendre pérenne le système des avocats pro Deo, pour responsabiliser davantage les justiciables, pour favoriser la médiation et pour désengorger les tribunaux. L’accès à la justice pour tous est garanti via de nombreuses exceptions à cette contribution de 20 €."


Non - Jean-Marc Picard, administrateur en charge de l’aide juridique de l’Ordre des barreaux francophones et germanophone de Belgique:

"L’accès à la justice ne devrait-il pas être garanti par l’Etat et non financé par chacun? Les 20 euros payés à l’entame de chaque procédure ne sont pas une redevance mais bel et bien un impôt."


Découvrez les interviews de Philippe Goffin et Jean-Marc Picard dans notre sélection lalibre.be.