Allemagne: nouveau record du moral des entrepreneurs en octobre, à 116,7 pts (Ifo)

Publié le à Francfort, 25 oct 2017 (AFP)

Le moral des entrepreneurs allemands a enregistré un rebond inattendu en octobre et signé un nouveau record historique, selon le baromètre Ifo publié mercredi, le premier depuis les législatives allemandes.

Basé sur le sondage d'environ 7.000 entreprises, cet indicateur très suivi, qui permet d'avoir une impression de l'activité économique dans les mois à venir, s'est hissé à 116,7 points, après deux mois de baisse d'affilée, en étant redescendu à 115,3 points en septembre, selon un chiffre corrigé par l'Ifo.

Les analystes interrogés par le fournisseur de services financiers Factset tablaient au contraire sur un léger repli ce mois-ci, à 115,1 points. Le dernier record de cet indicateur datait de juillet (116,1 points).

"Les entreprises sont très optimistes concernant les mois à venir", relève Clemens Fuest, président de l'institut Ifo, cité dans un communiqué. "La très bonne situation commerciale a permis cette correction, l'économie allemande est toutes voiles dehors", ajoute-t-il.

Le moral est particulièrement en hausse dans l'industrie manufacturière, "tractée par les biens d'équipement et l'ingénierie mécanique". En témoigne la forte hausse de l'utilisation des capacités industrielles.

Le commerce de détail a fait un bond en avant en octobre. Seul le secteur du commerce de gros, où le moral est en baisse, vient ternir ce tableau idyllique, rapporte l'Ifo.

Le baromètre demeure par ailleurs au beau fixe dans le secteur de la construction, où il affiche un niveau record.

"Il semblerait que les entreprises allemandes soient résolues à laisser derrière elles les tensions géopolitiques accrues, les déboires de l'industrie automobile allemande et l'euro fort. Quant aux résultats des élections fédérales, ils n'ont pas ébranlé l'optimisme des entrepreneurs", résume Carsten Brzesk, analyste de la banque ING Diba.

Un accord de principe sur la future politique budgétaire et financière du gouvernement jusqu'en 2021 a été conclu dans la nuit de mardi à mercredi par les négociateurs des conservateurs de la chancelière Angela Merkel, des Libéraux du FDP et des écologistes.

Les futurs partenaires de la coalition se sont mis d'accord en un temps surprenant pour maintenir une politique budgétaire rigoureuse, avec absence de déficit, dans les années à venir, dans la lignée de l'ex-grand argentier conservateur de l'Allemagne, le ministre des Finances Wolfgang Schäuble.

"Que ce soit le dernier cri de victoire de l'économie allemande ou une preuve de plus que l'optimisme de ses entrepreneurs reste inébranlable, le jubilé de la croissance allemande continue de battre son plein", ajoute l'analyste.

Malgré les incertitudes géopolitiques, les signaux restent au vert pour l'économie allemande, de plus en plus soutenue par la demande intérieure sur fond de taux d'intérêt et de chômage bas.

Le gouvernement allemand a nettement relevé en octobre ses prévisions de croissance économique pour le pays à 2% pour 2017 et 1,9% pour 2018.

esp-dar/jpl/ggy

ING GROEP

© 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.