Cisjordanie: échauffourées près d'un village de bédouins promis à la démolition

Publié le à KHAN AL-AHMAR (Territoires palestiniens) (AFP)

Des échauffourées ont eu lieu vendredi entre militants pro-palestiniens et garde-frontières israéliens près d'un village de bédouins en Cisjordanie occupée, érigé par ses défenseurs en symbole de la lutte contre la colonisation israélienne, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Un bulldozer israélien a tenté de barrer la route menant au village de Khan al-Ahmar en y déversant des pierres et de la terre, ce qui a provoqué des heurts.

Trois manifestants ont été arrêtés, a précisé un porte-parole de la police.

Parmi eux figure un professeur français de droit, Frank Romano, ont indiqué des manifestants, mais la police n'a pas confirmé.

Après des années de bataille judiciaire, la Cour suprême israélienne a donné la semaine dernière son feu vert à la démolition de Khan al-Ahmar, village de tôle et de toile où vivent environ 200 bédouins à l'est de Jérusalem, près de colonies israéliennes.

Ce village est principalement constitué de logements et structures de fortune.

Des gouvernements européens, l'ONU et des ONG ont fait pression contre la démolition de Khan al-Ahmar en arguant qu'elle permettrait d'étendre les colonies et de couper en deux la Cisjordanie, rendant encore plus compliquée la création éventuelle d'un Etat palestinien indépendant.

Pour les défenseurs des bédouins, une démolition restreindrait encore plus l'accès des Palestiniens de Cisjordanie à la partie orientale de la Ville sainte.

Israël occupe depuis près de 50 ans la Cisjordanie où plusieurs communautés de bédouins se sont installées à l'est de Jérusalem dans un secteur où selon des ONG de défense des droits de l'Homme, Israël projetterait d'étendre la colonisation.

© 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

RECO llb_sb_1

RECO llb_sb_2

RECO LlbSb3

RECO llb_sb_4

RECO llb_sb_5

RECO llb_sb_6