Grèce : un feu de forêt menace des zones habitées à l'ouest d'Athènes

Publié le à Athènes (AFP)

Les pompiers grecs livraient lundi un combat acharné contre un feu de forêt faisant rage à 55 km à l'ouest d'Athènes et menaçant des zones habitées, une situation qualifiée d'"extrêmement difficile" par les responsables.

"Nous faisons face à une situation extrême, très difficile" du fait de la violence et de la versatilité des vents, qui ont forci dans la courant de la journée, avec des rafales de plus de 60 km/h, a affirmé à la télévision publique Ert un responsable des pompiers de la région d'Athènes, Achille Tzouvaras.

"Il y aura des dégâts, mais nous devons éviter les victimes", a-t-il ajouté, se plaignant de ce que les habitants de la zone touchée n'obéissent pas tous aux ordres d'évacuation donnés par les autorités locales, dans l'après-midi pour trois lotissements.

En milieu de journée, les télévisions ont montré des habitants quitter les lieux en voiture, tandis que d'autres arrosaient pinèdes et maquis pour empêcher les flammes de progresser.

Le feu, qui a pris en fin de matinée dans une forêt de pins du mont Gerania, au-dessus de la localité balnéaire de Kineta, s'est rapidement étendu sur un front de plusieurs kilomètres, descendant vers la mer dans cette région parsemée de résidences secondaires, en bordure de l'autoroute vers le canal de Corinthe et le Péloponnèse.

Au vu de la violence des vents et de la morphologie de la zone "nous faisons face à l'un des pire scénarios que nous pouvions redouter", a commenté pour l'agence de presse grecque Ana le secrétaire général à la Protection civile, Yannis Kapakis.

Plus de 130 pompiers, assistés de cinq avions et de deux hélicoptères étaient mobilisés, avec des renforts arrivant progressivement, mais les interventions aériennes étaient entravées par les vents.

L'armée a de son côté notamment mis à la disposition des pompiers quatre hélicoptères et des camions citernes, a annoncé Nikos Toskas, le ministre adjoint de l'Intérieur.

La zone était couverte d'une chape grise, tandis que les nuages de fumée étaient visibles de la capitale. L'accès a été bloqué par les autorités aux abords du front de l'incendie et le trafic routier totalement coupé sur sa longueur dans l'après-midi.

Le service grec de Protection civile avait mis en garde dimanche sur le risque de feux de forêt, en raison d'une vague de chaleur avec des températures prévues allant jusqu'à 41 degrés dans le centre de la Grèce, lundi.

La canicule a aussi privé les touristes de l'accès à l'Acropole, le fleuron touristique d'Athènes, dimanche après-midi et lundi pour plusieurs heures en milieu de journée, en application d'une décision de fermeture prise par le ministère de la Culture.

© 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

RECO llb_sb_1

RECO llb_sb_2

RECO LlbSb3

RECO llb_sb_4

RECO llb_sb_5

RECO llb_sb_6