Jean-Paul Delevoye nommé Haut-commissaire à la réforme des retraites

Publié le à Paris (AFP)

L'ancien ministre chiraquien Jean-Paul Delevoye, proche d'Emmanuel Macron, a été nommé jeudi en Conseil des ministres Haut-commissaire à la réforme des retraites, a annoncé le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner.

"J'évoquais quelques nominations, permettez-moi de confirmer celle de Jean-Paul Delevoye, qui a été présentée aujourd'hui. Jean-Paul Delevoye a donc été nommé Haut-commissaire à la réforme des retraites", a-t-il déclaré lors du compte-rendu du Conseil des ministres.

Cette nomination "a permis au président de la République de rappeler les objectifs de cette réforme des retraites", a-t-il dit.

"L'intention générale" de cette réforme, "telle qu'elle a été portée par Emmanuel Macron candidat" et "telle qu'elle sera portée, dans l'année qui vient, pour les discussions avec l'ensemble des partenaires sociaux", est de "mettre en place un système universel de retraite par répartition" et que ce système "garantisse l'égalité de tous devant le risque vieillesse pour faire en sorte qu'un euro cotisé donne à tous les mêmes droits à pension", a souligné M. Castaner.

"Cela suppose évidemment d'harmoniser les nombreux régimes existants. Il en existe 37 actuellement en France", a-t-il rappelé en soulignant que l'objectif était d'engager "rapidement les discussions avec les partenaires sociaux, pour aboutir à une loi-cadre, qui sera préparée évidemment en lien avec Jean-Paul Delevoye mais par la ministre des Solidarités et de la Santé (Agnès Buzyn ndlr) au premier semestre 2018".

En Conseil des ministres, le chef de l'Etat a souligné, selon Christophe Castaner, que ceux qui avaient mis en oeuvre les précédentes réformes des retraites avaient "systématiquement privilégié une approche comptable", qui s'est faite "au détriment des plus jeunes".

leb-frd/dch

© 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.