Kate et William en Pologne et en Allemagne à l'heure du Brexit

Publié le à Varsovie (AFP)

Au moment où le Brexit assombrit l'image du Royaume-Uni à l'étranger, le prince William et son épouse Kate sont arrivés lundi à Varsovie, début d'une tournée de cinq jours en Pologne et en Allemagne.

Le voyage, organisé par le Foreign office, n'a pas de lien officiel avec les relations entre Londres et l'UE, mais les médias britanniques l'ont d'ores et déjà appelé "Brexit diplomacy tour", la tournée diplomatique du Brexit.

Pour Varsovie, la sortie du Royaume-Uni de l'UE revêt une importance particulière: près d'un million de Polonais travaillent outre-Manche.

S'il semble destiné officieusement à améliorer les relations de Londres avec ses alliés sur le continent, ce voyage officiel comporte aussi une forte composante historique, terrain moins difficile que l'actualité immédiate.

En Pologne, où ils sont invités du président Andrzej Duda et de son épouse, William et Kate visiteront le musée de l'Insurrection de Varsovie et le camp de concentration de Stutthof, créé en 1939 par les Allemands sur ce qui était alors le territoire de la ville libre de Dantzig (aujourd'hui Gdansk). Dans la même ville, ils rencontreront en quelque sorte l'histoire vivante, puisqu'ils se rendront au Musée du mouvement de Solidarité, où ils verront son ex-dirigeant emblématique et ancien président polonais, Prix Nobel de la Paix Lech Walesa.

En Allemagne, le couple princier se rendra au mémorial de l'Holocauste, un autre moment rappelant les pages les plus sombres de l'histoire européenne.

Chacun de ces rendez-vous avec l'Histoire comprend une rencontre avec des survivants.

Cependant, William et Kate verront aussi la Pologne moderne, rencontreront de jeunes entrepreneurs au sommet d'un gratte-ciel ultramoderne à Varsovie et verront le tout récent théâtre shakespearien à Gdansk, rappelant les anciens liens entre ce grand port de la Baltique et la principale puissance maritime d'Europe.

La rencontre avec des acteurs en costumes élisabéthains pourrait amuser aussi les deux enfants de Kate et William, George, 4 ans dans quelques jours, et Charlotte, 2 ans - s'ils participent à ce point du programme.

L'Allemagne, pour sa part, montrera au prince William, pilote d'hélicoptère, la centre d'entraînement d'Airbus et la chaîne de montage de l'Airbus A320.

Dans les deux pays, William ne sera pas seulement visiteur: il sera aussi l'hôte de réceptions offertes aux invités triés sur le volet à l'occasion de l'anniversaire de la Reine, à Varsovie à l'Orangerie du parc royal de Lazienki, et à la résidence de l'ambassadeur britannique à Berlin.

© 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Facebook

cover-ci

Notre sélection d'annonces

Cover-PM