L'euro baisse un peu face au dollar, la livre britanniqueà la peine

Publié le à Londres, 13 sept 2017 (AFP)

L'euro baissait un peu face au dollar mercredi, dans un marché prudent sur fond d'incertitudes économiques et politiques aux États-Unis tandis que la livre britannique était sous pression après un indicateur décevant.

Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,1892 dollar, contre 1,1964 dollar mardi vers 21H00 GMT.

Le devise européenne baissait également face à la monnaie nippone, à 131,57 yens pour un euro - après avoir atteint mercredi en début d'échanges asiatiques 132,01 yens, son niveau le plus fort depuis début février 2016 - contre 131,82 yens la veille.

Le dollar montait face à la devise japonaise, à 110,63 yens pour un dollar - grimpant même vers 15H35 GMT à 110,69 yens, son plus haut niveau en un mois - contre 110,18 yens mardi soir.

Le billet vert tirait parti mercredi de quelques achats à bon compte après avoir fortement baissé ces derniers jours.

Le dollar avait en effet souffert pendant la majeure partie des échanges en Europe d'inquiétudes sur l'avenir des réformes fiscales du président américain Donald Trump.

Lors d'un entretien à la chaîne américaine CNBC diffusé mardi, le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin n'est pas apparu très assuré de pouvoir tenir la promesse de faire baisser l'impôt sur les sociétés à un taux de 15%.

Et les cambistes optaient pour la prudence vis-à-vis du dollar à une semaine de la prochaine décision de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed), annonce qui sera accompagnée par une conférence de presse de la présidente de l'institution Janet Yellen.

Les observateurs décortiqueront les propos de Mme Yellen et des autres responsables de la Fed en quête d'indices sur la capacité ou non de la banque centrale à relever une nouvelle fois ces taux d'intérêt d'ici la fin de l'année, suite à la publication ces derniers mois de données décevantes sur la première économie mondiale.

"Nous ne nous attendons plus à ce que la Fed relève ses taux en décembre et pensons que la prochaine action du FOMC (Comité de politique monétaire de la Fed) aura lieu en mars prochain, marquant une pause prolongée dans le processus" de resserrement monétaire, ont même estimé les analystes de ABN Amro.

En quête d'indices sur la santé de l'économie américaine et sur la trajectoire des taux de la Fed, les cambistes décortiqueront auparavant jeudi les chiffres de l'inflation aux États-Unis en août.

Mais l'attention des cambistes se portait mercredi comme la veille surtout sur la livre britannique.

La devise du Royaume-Uni s'était renforcée mardi suite à la publication d'une accélération un peu plus marquée qu'attendu de l'inflation dans le pays en août, grimpant à des sommets depuis début août face à l'euro (à 89,82 pence pour un euro mardi) et un an face au dollar (à 1,3329 dollar pour une livre mercredi en début d'échanges européens).

Mais mercredi, elle effaçait une partie de ces gains après la publication d'une stagnation de la croissance des salaires britanniques lors des trois mois terminés fin juillet, et ce malgré une nouvelle baisse du taux de chômage.

"La faiblesse de ces données a ravivé les craintes de voir une croissance des salaires des ménages britanniques insuffisante pour compenser la forte accélération de l'inflation", la baisse du pouvoir d'achat ne s'étant pas jusqu'à présent traduite par un ralentissement de la hausse des prix à la consommation, a relevé Ipek Ozkardeskaya.

"L'élargissement du fossé entre la hausse des prix et celle des salaires devient un casse-tête pour la Banque d'Angleterre (BoE)", a poursuivi l'analyste.

Les données contradictoires rendent la tâche de l'institution plus ardue pour établir sa politique monétaire dans un contexte d'incertitudes économique et politique liées à l'avenir de la relation entre le Royaume-Uni et l'Union européenne (UE) après le Brexit.

Vers 16H00 GMT, la livre britannique montait légèrement face à la monnaie unique européenne, à 90,00 pence pour un euro, et baissait face au dollar, à 1,3215 dollar pour une livre.

La devise suisse tentait de se reprendre face à l'euro, à 1,1465 franc suisse pour un euro - après avoir atteint vers 06H30 GMT 1,1512 franc, son niveau le plus faible depuis début août - mais baissait face au billet vert, à 0,9640 franc suisse pour un dollar.

La devise chinoise a terminé en baisse face au dollar, à 6,5415 yuans pour un dollar à 15H30 GMT contre 6,5354 yuans mardi à la même heure.

L'once d'or a fini à 1.327,55 dollars au fixing du soir, contre 1.326,50 dollars mardi.

Le bitcoin valait 3.825,19 dollars contre 4.174,14 dollars mardi vers 21H00 GMT, selon des données compilées par Bloomberg.

        Cours de mercredi   Cours de mardi

----------------------------------

        16H00 GMT           21H00 GMT
   EUR/USD    1,1892              1,1964
   EUR/JPY    131,57              131,82
   EUR/CHF    1,1465              1,1488
   EUR/GBP    0,9000              0,9008
   USD/JPY    110,63              110,18
   USD/CHF    0,9640              0,9602
   GBP/USD    1,3215              1,3280
© 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.