L'euro recule face au dollar à la veille de l'emploi américain

Publié le à Londres, 7 déc 2017 (AFP)

L'euro reculait légèrement jeudi face au dollar qui restait soutenu par l'optimisme des cambistes avant les données sur l'emploi américain de vendredi et une réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed) la semaine prochaine.

Vers 10H20 GMT (11H20 à Paris), l'euro baissait face au billet vert, à 1,1782 dollar contre 1,1795 dollar mercredi vers 22H00 GMT (et 1,1828 dollar mardi soir).

La monnaie unique européenne progressait en revanche face à la devise japonaise, à 132,75 yens pour un euro contre 132,42 yens mercredi soir.

Le billet vert se raffermissait également face à la monnaie nipponne, à 112,65 yens pour un dollar contre 112,27 yens la veille au soir.

"Des espoirs que le Congrès américain passe prochainement sa réforme fiscale, auxquels s'ajoutent les données officielles sur l'emploi de vendredi et l'attente d'une hausse des taux de la Fed la semaine prochaine profitent tous au dollar", a commenté Jasper Lawler, analyste chez London Capital Group.

Alors que le Sénat américain a adopté une version de la réforme fiscale, l'administration Trump est en passe de faire adopter au Congrès des coupes d'impôts très favorables aux entreprises.

Du côté de l'emploi américain, les premiers chiffres publiés mercredi par la société de services informatiques ADP se sont montrés conformes aux prévisions.

Le secteur privé a créé en novembre 190.000 nouveaux postes, comme prévu par les analystes, après 235.000 en octobre, où les créations d'emplois avaient fortement rebondi à la suite de l'impact des ouragans dans le sud du pays.

Ces chiffres font office de prélude aux données officielles qui seront publiées vendredi et sont considérées comme une jauge importante de la santé de l'économie américaine.

Du côté de la monnaie européenne, "l'économie régionale de la zone euro va de mieux en mieux, mais l'incertitude qui entoure le paysage politique allemand rend les cambistes prudents", a commenté Konstantinos Anthis, analyste chez ADS Securities.

Par ailleurs, les valeurs refuges comme l'or, et dans une moindre mesure le yen et la franc suisse, s'inscrivaient en légère baisse.

"L'or est particulièrement pénalisé par la vigueur du dollar", a expliqué Chris Beauchamp, analyste chez IG. Les investisseurs utilisant d'autres devises pour acheter du métal jaune sont pénalisés par la hausse du billet vert.

"La perspective d'une fièvre acheteuse en fin d'année, qui privilégie habituellement les actifs les plus risqués, ne devrait pas profiter à l'or", a ajouté l'analyste.

Vers 10H20 GMT, la livre britannique remontait face à la monnaie unique européenne, à 87,93 pence pour un euro, comme face au billet vert, à 1,3406 dollar pour une livre.

La devise suisse reculait face à l'euro, à 1,1683 franc suisse pour un euro, comme face à la devise américaine, à 0,9915 franc suisse pour un dollar.

La devise chinoise s'échangeait à 6,6164 yuans pour un dollar, contre 6,6149 yuans pour un dollar vers 15H30 GMT mercredi.

Le bitcoin atteignait un nouveau plus haut historique, à 15.076,87 dollars, à 10H20 GMT, contre 13.343,65 dollars mercredi vers 22H00 GMT, selon des données compilées par Bloomberg. Depuis le début du mois, le cours du bitcoin s'est envolé de plus de 50%.

       Cours de jeudi           Cours de mercredi

-------------------------------------------

            10H20 GMT           22H00 GMT
   EUR/USD        1,1782              1,1795
   EUR/JPY        132,75              132,42
   EUR/CHF        1,1683              1,1676
   EUR/GBP        0,8793              0,8807
   USD/JPY        112,65              112,27
   USD/CHF        0,9915              0,9899
   GBP/USD        1,3406              1,3393
© 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.