L'euro remonte face au dollar, hésitant avant l'emploi américain

Publié le à Londres, 31 août 2017 (AFP)

L'euro montait jeudi face au dollar, sans direction forte depuis le début de la séance alors que l'inflation progresse en zone euro et que les cambistes attendaient les données officielles sur l'emploi américain vendredi.

Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), l'euro valait 1,1894 dollar contre 1,1882 dollar mercredi vers 21H00 GMT. La monnaie européenne était montée mardi en séance jusqu'à 1,2070 dollar, au plus haut depuis janvier 2015.

La devise européenne reculait face à la devise nippone à 130,91 yens contre 131,04 yens mercredi soir. L'euro avait atteint mercredi en séance 131,71 yens, son niveau le plus fort depuis février 2016.

Le dollar reculait aussi face à la monnaie japonaise à 110,05 yens contre 110,29 yens mercredi soir.

L'inflation dans la zone euro a progressé en août, à 1,5%, mais reste en dessous de l'objectif de 2,0% de la Banque centrale européenne (BCE), selon une première estimation publiée jeudi par l'Office européen des statistiques Eurostat.

"Ces données pourraient profiter aux membres de la BCE qui souhaiteraient durcir la politique monétaire, puisqu'ils pourraient arguer que les pressions déflationnistes ont disparu", a expliqué Peter Vanden Houte, analyste chez ING.

La BCE, dont l'une des missions est de maintenir l'inflation à un niveau acceptable, pourrait durcir sa politique monétaire pour éviter que son niveau ne monte outre mesure.

Une politique monétaire moins souple rendrait l'euro plus cher, et les cambistes se positionnent en amont en fonction des attentes de décision de la BCE.

"Mais vu le risque qu'une politique plus stricte fasse baisser l'inflation sous 1,5%, l'institution devrait rester plus prudente", a prévenu Peter Vanden Houte.

"Nous estimons que la BCE va choisir de ne pas s'exprimer sur l'avenir de son programme d'actifs la semaine prochaine à cause de la hausse de l'euro", ont estimé les analystes de Bank of America Merrill Lynch.

Les responsables de la BCE se réuniront le 7 septembre, et son président, Mario Draghi, tiendra une conférence de presse.

Le dollar a cependant résisté et oscillé entre hausse et baisse au cours de la séance.

"L'enthousiasme des investisseurs a persisté cette séance après être né mercredi des données de l'ADP (société de services informatiques, ndlr) sur l'emploi, de la révision à la hausse de l'augmentation PIB au deuxième trimestre, à 3% par rapport au trimestre précédent", a noté David Madden.

Le gouvernement américain publiera vendredi à 12H30 GMT les chiffres officiels de l'emploi pour le mois d'août, des données traditionnellement très attendues par les marchés financiers.

Les analystes tablent sur 183.000 nouvelles embauches pour le mois sous revue contre 209.000 en juillet. Ils estiment en outre que le taux de chômage devrait se maintenir à 4,3%, son plus bas niveau depuis 16 ans.

Vers 16H00 GMT, la livre britannique reculait face à l'euro, à 92,32 pence pour un euro, comme face au dollar, à 1,2886 dollar pour une livre.

La monnaie suisse progressait face à l'euro, à 1,1430 franc pour un euro, et remontait légèrement face au dollar, à 0,9610 franc pour un dollar.

La devise chinoise valait 6,5901 yuans vers 15H30 GMT contre 6,5940 yuans pour un dollar mercredi vers 15H30 GMT. En séance mercredi, elle avait atteint 6,5804 yuans, son niveau le plus fort depuis 14 mois.

L'once d'or s'échangeait pour 1.311,75 dollars au fixing du soir, contre 1.308,50 dollars au fixing de mercredi soir.

       Cours de jeudi       Cours de mercredi

--------------------------------------

            16H00 GMT       21H00 GMT
   EUR/USD     1,1894            1,1882
   EUR/JPY     130,91            131,04
   EUR/CHF     1,1430            1,1453
   EUR/GBP     0,9232            0,9194
   USD/JPY     110,05            110,29
   USD/CHF     0,9610            0,9639
   GBP/USD     1,2886            1,2924
© 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.