La prostitution en France, les principaux chiffres

Publié le à Paris (AFP)

Quelques données chiffrées sur la prostitution en France, un phénomène qui reste difficile à appréhender et manque d'informations objectives:

- Le nombre de prostitué(e)s en France est d'environ 30.000, selon des chiffres de l'Office central pour la répression de la traite des êtres humains (OCRTEH), issus du nombre de personnes mises en cause pour racolage, victimes de la traite ou de proxénétisme identifiées dans les procédures judiciaires.

Selon l'étude Prostcost, menée par le Mouvement du Nid et la société d'experts Psytel et rendue publique en 2015, il y a 37.000 prostitué(e)s en France, dont la grande majorité (62%) officieraient sur internet, 30% dans la rue et 8% dans des bars à hôtesses ou salons de massage.

Le Syndicat du travail sexuel (Strass) estime le nombre de prostitué(e)s plus important, sans pouvoir le chiffrer précisément.

- Une grande majorité sont des femmes. Les hommes ne représentent qu'entre 10% et 20% de la prostitution de rue.

- 80% des prostitué(e)s sont d'origine étrangère, selon l'OCRTEH. Elles viennent notamment d'Europe de l'Est (Bulgarie, Roumanie), d'Afrique (Nigeria, Cameroun), de Chine et d'Amérique du Sud (Brésil, Pérou et Argentine). La majorité sont victimes de réseaux de proxénétisme et de traite. Les autres (environ 20%) sont dites "traditionnelles". Le plus souvent françaises, elles se revendiquent indépendantes.

- Depuis 2003, le nombre de condamnations pour proxénétisme aggravé reste stable, entre 600 et 800 par an, selon les données du casier judiciaire national.

En 2013, 662 personnes ont été mises en cause pour proxénétisme (+15,7% par rapport à 2012). 912 victimes ont été identifiées et 1.146 personnes ont été mises en cause pour racolage.

Les infractions relevées pour la traite des êtres humains (dont une majorité pour proxénétisme) s'établissait à 483 en 2014 selon le ministère de l'Intérieur.

- En 2013, 45 réseaux transnationaux de prostitution ont été démantelés : 26 d'Europe de l'Est, sept d'Afrique, six d'Amérique latine, quatre d'Europe de l'Ouest (dont un d'Espagne) et deux de Chine.

- La prostitution coûterait 1,6 milliard d'euros par an à la société française, selon l'étude Prostcost, qui a évalué son coût social et économique (coûts médicaux, coûts humains, conséquences sociales, etc.).

- Prostcost évalue à 3,2 milliards le chiffre d'affaires de la prostitution, sur la base du nombre de prostituées estimé et leurs gains supposés, pour un revenu annuel moyen par prostituée d'environ 87.700 euros.

Selon un rapport de la police judiciaire, une prostituée de rue rapporterait en moyenne 78.000 euros par an.

Selon l'Intérieur, la prostitution rapporte entre un et deux milliards d'euros par an aux mafias.

© 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.