Laurent Guimier va prendre la tête d'Europe 1

Publié le à Paris (AFP)

Laurent Guimier, transfuge de Radio France, va diriger Europe 1, héritant de la très lourde tâche de redresser les audiences de la radio du groupe Lagardère, tombées en fin d'année dernière à un plus bas historique.

Après l'annonce de son départ du groupe public vendredi, sa nomination aux commandes d'Europe 1 doit être officialisée ce mercredi, a indiqué à l'AFP une source proche du dossier, confirmant une information du Monde.

Laurent Guimier va remplacer l'actuel vice-président directeur général d'Europe 1, Frédéric Schlesinger, son prédécesseur à la direction des antennes de Radio France, qui avait été embauché il y a tout juste un an par Lagardère pour relancer Europe 1, mais qui paye des résultats d'audience décevants.

La stratégie de M. Schlesinger consistant à renouveler en profondeur la grille de la radio privée, en s'appuyant sur Patrick Cohen, ex-présentateur de la matinale de France Inter qu'il avait fait venir dans son sillage, n'a pour l'instant pas porté ses fruits.

Les audiences d'Europe 1, en chute depuis plusieurs années, ont en effet continué à baisser, atteignant leur plus bas historique fin 2017 (6,6% d'audience cumulée en novembre/décembre).

Si la station a connu un léger mieux début 2018 (6,8% d'audience cumulée), ce score reste en fort recul sur un an (-0,9 point) et Europe 1 s'est retrouvée reléguée à la septième place des radios nationales, devancée par France Bleu et RMC.

De quoi convaincre Arnaud Lagardère, le patron du groupe du même nom, de procéder à un énième changement d'équipe. Au début du mois, alors que les informations sur un prochain remplacement de Frédéric Schlesinger par Laurent Guimier se faisaient de plus en plus insistantes, il avait indiqué devant les actionnaires de la société qu'il conserverait la présidence d'Europe 1, mais qu'un changement de dirigeant interviendrait dans "quelques jours, voire une semaine ou deux".

- Valse des dirigeants -

Pour le groupe Lagardère, Laurent Guimier présente plusieurs atouts, à commencer par sa longue expérience à Europe 1. Il a démarré sa carrière comme journaliste au sein de la radio privée, et après avoir notamment dirigé le site du Figaro puis l'information numérique de Lagardère Active, il est entré à Radio France en 2014, avec pour mission de relancer l'audience de franceinfo puis de mener à bien sa transformation en un "média global" (associant radio, télé et internet) avec le lancement d'une chaîne en 2016.

Sous son égide, franceinfo avait dépassé Europe 1, avec 8,9% d'audience cumulée au printemps 2017.

D'après Le Monde, et contrairement à ce qu'avaient avancé certains médias, M. Guimier ne va pas prendre la tête du futur "pôle news" de Lagardère, qui regroupera Europe 1, le JDD et Paris-Match, et résultera des cessions en cours de ses autres activités dans les médias.

Le groupe a dévoilé en avril un projet de vente des magazines Elle (y compris les sites Internet en France), Version Femina, Art & Décoration, Télé 7 Jours et ses déclinaisons, ainsi que France Dimanche, Ici Paris et Public, au groupe de médias tchèque Czech Media Invest.

En tête des priorités de M. Guimier figure la préparation de la grille d'Europe 1 pour la prochaine rentrée. Patrick Cohen pourrait faire les frais de cette valse des dirigeants, et des noms circulent déjà pour le remplacer aux commandes de la matinale de la station, dont ceux des journalistes maison Nikos Aliagas et Maxime Switek.

Il devra aussi mener à bien le déménagement prévu cet été d'Europe 1, qui doit quitter la rue François 1er, près des Champs-Elysées, pour s'installer avec le Journal du Dimanche dans le XVe arrondissement de Paris.

Parallèlement à l'arrivée de Laurent Guimier chez Lagardère, Radio France a procédé à son remplacement. Le groupe public a annoncé ce mercredi l'arrivée prochaine du journaliste et producteur Guy Lagache, ex-présentateur de l'émission "Capital" sur M6, au poste de directeur délégué aux antennes et à la stratégie éditoriale.

© 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.