Le chinois WH Group, leader mondial du porc, fait son entrée en Bourse à Hong Kong

Publié le à Hong Kong, 5 août 2014 (AFP)

Le groupe alimentaire chinois WH Group (ex-Shuanghui), numéro un mondial du porc, a fait une entrée remarquée à la Bourse de Hong Kong mardi, le titre s'appréciant de 10% à l'ouverture.

L'action a ouvert à 6,8 dollars de Hong Kong (0,65 euro) pour un prix d'introduction de 6,2 HKD. Elle a terminé à 6,66 HKD, en hausse de 7,42%, permettant à WH Group de lever 2,05 milliards de dollars US (1,52 milliard d'euros).

Le groupe chinois, qui contrôle notamment les marques Justin Bridou et Cochonou depuis le rachat de l'américain Smithfields Foods en 2013, avait renoncé à entrer à la Bourse de Hong Kong fin avril en invoquant une conjoncture boursière défavorable.

WH avait initialement indiqué espérer lever jusqu'à 5,3 milliards de dollars US, ce qui en aurait fait la plus grosse introduction en Bourse au monde depuis un an.

Mais les analystes avaient attribué cette décision de retrait à un faible intérêt des investisseurs pour cette entreprise.

WH Group a ensuite annoncé son intention de réduire de deux tiers la part du capital offert à la cotation, escomptant cette fois 1,88 milliard USD, objectif atteint et dépassé.

Les analystes pensent que le titre, sous-évalué, va s'apprécier de 20% à court terme, selon l'agence Dow Jones.

"L'industrie porcine est très importante en Chine, la demande est là et parmi tous les producteurs de porcs cotés à Hong Kong, WH Group présente de meilleurs fondamentaux et de meilleures performances opérationnelles", avance ainsi Jackson Wong, vice-président de Tanrich Securities.

Hong Kong a occupé le rang de première place boursière mondiale pour les IPO entre 2009 et 2011, mais elle a cédé du terrain depuis.

at/dca/lto/gab/php

CAMPOFRIO FOOD GROUP

© 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.