Ligue 1: Thauvin sauve l'OM à Troyes

Publié le à Troyes (AFP)

Trois jours après le succès étincelant face à Leipzig (5-2), synonyme de qualification pour le dernier carré de la Ligue Europa, Marseille a arraché la victoire 3-2 à Troyes grâce à un but de Florian Thauvin en fin de match, dimanche lors de la 33e journée.

Les Phocéens, qui avaient la pression après le succès de Lyon face à Amiens samedi (3-0), sont apparus émoussés mais ont eu les ressources pour remporter un succès capital dans la course à la troisième place, synonyme de billet pour le troisième tour de Ligue des champions.

L'OM revient ainsi à hauteur de l'OL, qui reste sur la troisième marche du podium à la faveur d'une meilleure différence de buts (+36 contre +27).

A l'image du match face à Leipzig jeudi, l'OM a été cueilli à froid d'entrée puisque Troyes ouvrait le score par Grandsir dès la première minute. Et si Clinton Njie égalisait rapidement (11e), les Marseillais ne parvenaient pas à prendre le dessus sur de valeureux Troyens.

Ces derniers reprenaient même l'avantage dès le retour des vestiaires par leur inusable capitaine Benjamin Nivet (48e). Mais, Kostas Mitroglou redonnait espoir aux siens (75e), avant que Thauvin n'assomme l'Estac (85e).

"Il faut tirer un grand coup de chapeau à l'OM qui a encore renversé des montagnes. Cette équipe a un talent immense. Les trois entrants ont été très bons, c'est une vraie satisfaction, une vraie victoire de groupe", s'est félicité Rudi Garcia.

- Les deux Garcia exclus -

Marseille n'a pas été flamboyant, mais Marseille a gagné, et c'est ce que retiendra sans doute l'entraîneur olympien, exclu en début de seconde période pour avoir protesté trop vertement.

Pour Troyes, qui a encore réalisé une belle prestation, à l'image de son gardien Erwin Zelezny, l'histoire se répète... Le dénouement cruel de la rencontre laisse le promu aubois à la 19e et avant-dernière place, à égalité avec le barragiste, Lille, et à une longueur de Toulouse, dont le match à Caen a été reporté samedi.

"Le regret c'est de ne pas prendre au moins un point. De nouvelles erreurs individuelles viennent anéantir le travail collectif", a déploré le technicien troyen Jean-Louis Garcia, lui aussi exclu pour protestation.

Contre toute attente, les Troyens ouvraient le score sur leur première action après seulement 37 secondes de jeu: Stéphane Darbion débordait côté gauche et centrait au second poteau pour Grandsir, qui concluait de la tête dans le dos de Jordan Amavi, lobé (1-0, 1re).

L'OM ne s'affolait pas et parvenait à égaliser dix minutes plus tard sur une jolie combinaison: sur un coup franc lointain, Dimitri Payet trouvait à l'angle de la surface Njie, qui contrôlait et ajustait Erwin Zelazny du plat du pied (1-1, 11e).

Le même scenario se reproduisait en seconde période avec un but troyen dès la 48e minute: Grandsir prenait encore le meilleur sur Amavi et frappait au but, Pelé repoussait sur Nivet, qui contrôlait et envoyait le ballon au fond des filets (2-1).

Alors que l'OM commençait à s'impatienter et manquait de précision, Mitroglou, entré en jeu quelques minutes plus tôt, égalisait et relançait son équipe (2-2, 75e).

Alors que l'on s'acheminait vers un match nul, Thauvin offrait la victoire à Marseille d'une superbe reprise de volée sur un centre d'Amavi (85e).

© 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.