Manchester City: d'Ederson à Agüero, les hommes du titre

Publié le à Londres (Royaume-Uni) (AFP)

Porté par le jeu collectif séduisant prôné par Pep Guardiola, Manchester City s'est appuyé sur ses recrues défensives Ederson et Walker pour lancer ses sublimes joueurs offensifs De Bruyne, Sterling et Agüero. Tour d'horizon des "Citizens" les plus utilisés cette saison.

. Kevin De Bruyne: incroyablement bon

Il est tout simplement brillant. Joueur le plus utilisé par Guardiola, le Belge se dirige vers le titre de meilleur joueur de la saison. Impliqué dans les tâches défensives, sa vision a fait des merveilles en attaque, où il est le meilleur passeur de la Premier League. Devenu indiscutable sous la direction de Guardiola, le milieu international de 26 ans a prolongé jusqu'en 2023. Avec 7 buts et 15 passes décisives, le blond meneur de jeu a récolté les louanges. "Il a tout, tous les matches,", a ainsi apprécié son entraîneur, avant de lister les points forts du milieu offensif. "Son nombre de passes décisives, son nombre de passes, de tirs, de buts, comment il se bat, ses courses... Il n'y a pas de mot pour décrire la performance de Kevin cette saison."

. Raheem Sterling: enfin à hauteur du potentiel

Sa place en début de saison était loin d'être assurée. Mais l'Anglais de 23 ans a su prouver sa valeur à son entraîneur et reléguer la recrue Bernardo Silva sur le banc. Mieux que ça, le petit ailier rapide mais limité s'est mué en attaquant au toucher de balle exquis. Il a d'abord écouté Guardiola qui lui a réappris à dribbler "sans utiliser l'extérieur du pied" mais il a aussi travaillé la finition, secteur dans lequel sa frappe enroulée fait des merveilles, surtout en fin de match, dans les moments chauds (il a confié être à son meilleur quand il est "sous pression"). Résultat, le natif de Kingston en Jamaïque a marqué 17 buts cette saison en championnat, 22 toutes compétitions confondues.

. Sergio Agüero: savoir se réinventer

Quasi paria la saison passée, le "Kun" a su évoluer pour satisfaire Guardiola, au point de marquer 39 buts cette saison et d'approcher la barre des 200 buts sous le maillot des "Sky Blues" (199 actuellement). De simple mais excellent finisseur, l'Argentin est devenu, à 29 ans, l'attaquant complet en qui le Catalan a une confiance aveugle. "C'est le meilleur Sergio que j'aie jamais vu", avait expliqué Guardiola début mars. "Il ne fait pas que marquer des buts, il ne perd jamais le ballon. Il crée le mouvement avec ses appels de balle, il est le premier à presser haut pour aider les autres." Sans faire de vagues, Agüero a reconquis le technicien espagnol, reléguant sa recrue Gabriel Jesus sur le banc. "C'est une légende", affirme Guardiola.

. Kyle Walker: solidité, efficacité, assurance

Peu satisfait de ses latéraux la saison passée, Guardiola a fait le ménage et dépensé beaucoup: 57 millions pour Walker, en provenance de Tottenham, mais aussi 58 pour Benjamin Mendy (Monaco) et 30 pour Danilo (Real Madrid). Indiscutable, l'Anglais a apporté la solidité et le souffle dont manquait le flanc droit mancunien. S'il s'est construit une réputation de latéral offensif, l'international s'est montré tellement intraitable qu'il s'est récemment invité dans la défense centrale des "Trois Lions". "C'est une bonne décision de Gareth Southgate", a validé Guardiola. "Il est rapide, intelligent, a une bonne passe, courte ou longue, peut jouer en avançant et en reculant." Le Catalan avait évoqué l'idée en début de saison mais n'a jamais franchi le pas, Walker s'étant montré indispensable à droite.

. Ederson: Keep cool and play football

La saison passée, gardien, c'était le maillon faible. Les incroyables boulettes de Claudio Bravo avaient coûté de nombreux points et le Chilien avait été moqué dans toute l'Angleterre. Puis Ederson est arrivé cet été en provenance du Benfica pour 40 millions d'euros... Dur au mal, sûr au pied sous la pression, le Brésilien a transformé la défense mancunienne et permis aux "Citizens" de jouer haut, comme le désire Guardiola. Premier relanceur, sa distribution est proche de la perfection. "L'aisance qu'il a dans le jeu au pied est vraiment impressionnante", a ainsi estimé l'entraîneur des gardiens de la Seleçao, Claudio Taffarel. "Quand on regarde un match de City, on voit qu'il touche autant de ballons que Fernandinho, qui joue au milieu", a jugé le légendaire portier. "La facilité, la tranquillité et la précision de ses passes sont impressionnantes. (...) Actuellement, il n'y a personne comme Ederson."

© 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.