Montpellier: 43 gardes à vue après la manifestation contre le gouvernement (préfecture)

Publié le à Montpellier (AFP)

Quarante-trois personnes étaient encore en garde à vue dimanche, au lendemain de la manifestation de "convergence des luttes" organisée à Montpellier lors de laquelle la police avait procédé à 51 interpellations, a précisé la préfecture de l'Hérault.

Cette manifestation, qui a rassemblé entre 1.000 et 2.000 personnes, a été le théâtre d'affrontements entre certains manifestants et les forces de l'ordre. Un peu avant 16H00, quelque 200 manifestants, le visage dissimulé, s'étaient directement confrontés avec les policiers, déployés en nombre, avaient constaté les journalistes de l'AFP.

Les dégâts causés à divers commerces - banques, agences immobilières ou magasins de téléphonie - en marge de la manifestation n'avaient pas encore été évalués dimanche.

La manifestation antigouvernementale de Montpellier a notamment réuni de jeunes anarchistes, des opposants à la loi Vidal sur l'accès à l'université, des militants défendant les droits des migrants ou des opposants à la dispersion de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique).

© 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.