Suicide du médecin de Koh-Lanta au Cambodge

Publié le

PARIS (AFP)

Le docteur Thierry Costa, 38 ans, médecin de l'émission phare de télé-réalité Koh-Lanta diffusée par TF1, s'est donné la mort lundi au Cambodge, a annoncé la production Adventure Line productions (ALP) dans un communiqué.
Le défunt a laissé une lettre posthume transmise à l'AFP dans laquelle il dit avoir été "sali" dans les médias par "des articles mensongers".
"Ces derniers jours mon nom a été sali dans les médias. Des accusations et suppositions injustes ont été proférées à mon encontre", écrit le médecin, âgé de 38 ans, dans la lettre dont l'AFP a obtenu une copie par la société prestataire de la production de l'émission, pour laquelle travaillait le médecin.
Son suicide survient un peu plus d'une semaine après la mort d'un candidat de l'émission âgé de 25 ans, Gérald Babin, au premier jour de tournage de la 16e saison, dans l'île de Koh Rong, au large de Sihanoukville (sud).
"Nous apprenons avec consternation que le docteur Thierry Costa s'est donné la mort aujourd'hui au Cambodge", déclare ALP dans le communiqué.
"Thierry Costa, 38 ans, médecin-urgentiste (...) était également le médecin de Koh-Lanta depuis quatre saisons. Son très grand professionnalisme et son humanité à l'égard des participants et des équipes de production ont toujours fait l'unanimité. Il a laissé une lettre qui a été transmise à sa famille", ajoute le texte.
"Cet événement tragique doit inciter ceux qui accusent et commentent sans discernement à faire preuve de responsabilité", ajoute ALP dans le communiqué.
Thierry Costa avait commencé la médecine il y a 20 ans. Il s'était spécialisé dans la médecine d'urgence après des études de médecine générale. Il exerçait à la fois en cabinet et à l'hôpital, selon la production.
© 2014 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.