Ukraine: l'UE sanctionne des chefs pro-russes de Donetsk et Lougansk

Publié le à Bruxelles, 12 juil 2014 (AFP)

Les principaux responsables des Républiques autoproclamées de Donetsk et Lougansk ont été ajoutés samedi par l'Union européenne à la liste des personnalités ukrainiennes pro-russes sanctionnées pour leur implication dans le conflit ukrainien.

Alexandre Borodaï, "Premier ministre de la République populaire de Donetsk (RPD)", chef-lieu de la région séparatiste prorusse dans l'Est, est la principale personnalité parmi les onze noms ajoutés à la liste et dévoilés par le Journal officiel de l'UE samedi.

La décision d'ajouter ces noms avait été formalisée vendredi par les ambassadeurs des 28 pays de l'UE à Bruxelles.

Ils s'ajoutent aux 61 responsables russes ou ukrainiens prorusses déjà sanctionnés par des gels d'avoirs dans l'UE et des interdictions de visas, "pour avoir commis des actes compromettant l'intégrité territoriale, la souveraineté et l'indépendance de l'Ukraine".

Outre M. Borodaï, sont visés le "ministre de la Sécurité" de la RPD, Alexandre Khodakovski, le "vice-Premier ministre" Alexandre Aleksandrovich et le "ministre de l'Information" Alexandre Khriakov, ce dernier étant présenté comme "le responsable des activités de propagande pro-séparatistes" à Donetsk.

L'UE a en outre décidé de sanctionner le "Président du Conseil suprême de la République populaire de Lougansk", Alexei Kariakine, et les "ministres" de l'Intérieur et de la Défense de cette ville de l'Est de l'Ukraine.

La liste comprend également Nikolaï Kozitsine, présenté comme "le commandant des forces cosaques" accusées de combattre "contre les forces gouvernementales ukrainiennes", selon l'UE.

Le renforcement limité des sanctions européennes intervient alors que les combats continuent de faire rage autre de Donetsk et Lougansk, que cherchent à encercler les forces du gouvernement ukrainien.

© 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.