Un Américain arrêté au Vietnam après de violentes manifestations

Publié le à Hanoï (AFP)

Un citoyen américain a été arrêté au Vietnam pour "atteinte à l'ordre public" après s'être joint à des manifestations contre un projet de loi controversé créant des zones économiques spéciales, a-t-on appris jeudi de source officielle.

William Anh Nguyen, 32 ans, a été arrêté dimanche alors qu'il participait à l'une de ces manifestations à Ho Chi Minh Ville (sud), a annoncé à la presse la porte-parole du ministère des Affaires étrangères Le Thi Thu Hang. "Une visite consulaire pour cet individu est en cours d'organisation et il n'y a eu aucun usage de la force dans le cas de cet individu", a-t-elle ajouté.

Plus de cent personnes ont été arrêtées dans la province de Binh Thuan (sud) où ces manifestations ont dégénéré avec des voitures incendiées et des bâtiments publics endommagés.

Un proche de M. Nguyen, né au Texas et diplômé de Yale, a confirmé son arrestation durant la manifestation à Ho Chin Minh Ville. Les manifestants accusaient le gouvernement d'envisager la location de terrains dans ces zones à la Chine sur de longues durées.

M. Nguyen, qui doit recevoir à Singapour en juillet un diplôme de master, était arrivé samedi au Vietnam. Il a tweeté des photos de foules imposantes manifestant à Ho Chi Minh Ville, avec pour commentaire "Voilà la #démocratie au #Vietnam".

Il avait également posté la photo d'un homme à terre au milieu de la foule en écrivant: "la police a frappé un manifestant et le chaos a éclaté".

L'ambassade américaine à Hanoï a indiqué dans un communiqué "avoir connaissance d'informations de presse selon lesquelles un citoyen américain a été arrêté au Vietnam", ajoutant: "quand un citoyen américain est arrêté à l'étranger, le département d'Etat travaille pour fournir toute l'assistance consulaire nécessaire".

Les manifestations du week-end, un événement rare dans ce pays communiste où les protestations publiques sont interdites ou rapidement réprimées, ont gagné plusieurs villes, y compris la capitale Hanoï, même après l'annonce par le gouvernement qu'il retardait un vote sur les zones économiques spéciales.

Le projet de loi, qui ne mentionne pas spécifiquement les investisseurs chinois, proposait au départ des baux de 99 ans pour des terrains mais le gouvernement a ensuite indiqué qu'il réduirait cette durée.

Les relations entre Hanoï et Pékin sont tendues depuis le conflit de 1979. Des manifestations durant lesquels plusieurs Chinois avaient été tués s'étaient déroulées en 2014 quand Pékin avait installé une plateforme pétrolière en mer dans des eaux revendiquées par le Vietnam.

© 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

RECO llb_sb_1

RECO llb_sb_2

RECO LlbSb3

RECO llb_sb_4

RECO llb_sb_5

RECO llb_sb_6