Disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi - Ankara prétend détenir des enregistrements montrant que le journaliste a été tué

Publié le à ISTANBUL (TUR)

Selon le Washington Post, quotidien pour lequel écrivait notamment le journaliste saoudien Jamal Khashoggi, les services de renseignement américains avaient connaissance d'un projet saoudien, impliquant le puissant mais controversé prince héritier, consistant à attirer le journaliste critique du régime dans un piège pour l'arrêter.Le même journal avance qu'Ankara a affirmé à Washington détenir des enregistrements audio et vidéo montrant comment Kashoggi a été "interrogé, torturé puis tué" à l'intérieur du consulat saoudien d'Istanbul, avant que son corps ne soit démembré. L'éditorialiste critique du pouvoir saoudien et collaborateur du Washington Post n'a plus donné de signe de vie depuis son entrée le 2 octobre au consulat d'Arabie saoudite à Istanbul. Des responsables turcs ont affirmé qu'il y avait été assassiné par des agents saoudiens. Ryad dément et maintient, sans preuve à l'appui, qu'il a quitté le bâtiment. Selon le président des États-Unis, des enquêteurs américains travaillaient en tout cas avec la Turquie et l'Arabie saoudite sur ce mystère, mais cette participation a été démentie par des sources diplomatiques turques. A ce stade, les pressions américaines se bornent à demander des explications à l'Arabie saoudite, allié traditionnel des États-Unis avec lequel l'administration Trump a encore renforcé les liens. Côté turc, des images de vidéosurveillance tournées à l'extérieur du consulat ont déjà été diffusées par les médias, montrant le journaliste y entrer puis un va-et-vient de véhicules. Les Saoudiens ont rétorqué que les caméras de la mission diplomatique ne fonctionnaient pas ce jour-là. Se montrant sceptique, le président Erdogan a souligné que l'Arabie saoudite avait les systèmes de vidéosurveillance "les plus avancés". "Si un moustique sort, leurs systèmes de caméras vont l'intercepter", a-t-il ironisé. Son porte-parole a affirmé jeudi soir qu'un "groupe de travail" turco-saoudien serait formé à la demande de l'Arabie pour tenter d'élucider le mystère de la disparition de Jamal Khashoggi. (Belga)
© 2018 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

RECO llb_sb_1

RECO llb_sb_2

RECO LlbSb3

RECO llb_sb_4

RECO llb_sb_5

RECO llb_sb_6