Ex-espion empoisonné - Les deux Russes arrêtés aux Pays-Bas aussi soupçonnés de cyberattaque contre l'AMA

Publié le à LA HAYE (NL)

Les deux espions russes présumés qui ont été arrêtés au printemps dernier à La Haye, aux Pays-Bas, sont également soupçonnés de cyberattaque contre l'Agence mondiale antidopage (AMA) à Lausanne (Suisse), a indiqué vendredi le ministère public au quotidien néerlandais NRC et au journal suisse Tages-Anzeiger.L'AMA elle-même avait signalé en 2016 qu'une grande partie des données médicales d'athlètes avaient été dérobées lors d'une cyberattaque. D'après l'Agence, le groupe de hackers russes Fancy Bear se cachait derrière cette attaque. Ce dernier a été associé au service de renseignement militaire de la Russie GRU, rapporte NRC. Le journal néerlandais a signalé jeudi qu'un vol de données avait pu être empêché au laboratoire de Spiez, en Suisse, grâce à l'arrestation à La Haye de ces deux espions présumés -qui sont des collaborateurs du GRU. Cet institut suisse pour la protection contre les menaces et les risques atomiques, biologiques et chimiques a notamment été chargé par l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) d'analyser des échantillons prélevés à Salisbury, au sud de l'Angleterre, où l'ex-espion russe Sergueï Skripal et sa fille ont été empoisonnés par l'agent innervant Novitchok en mars. Le laboratoire a également enquêté sur les attaques au gaz toxique en Syrie, dont le régime est soutenu militairement par la Russie. (Belga)
© 2018 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.