Huit scientifiques de l'UCL vivront une semaine sur Mars... dans l'Utah

Publié le à LOUVAIN-LA-NEUVE (BELGIUM)

Quatre étudiants et quatre chercheurs de l'Université catholique de Louvain (UCL) participeront du 10 au 25 mars 2018 à l'opération UCL to Mars. Tous vivront durant deux semaines dans la Mars Desert Research Station (MDRS), une station scientifique qui n'est pas sur la planète Mars, mais dans le désert de l'Utah (USA). Le programme est développé par l'association Mars Society et soutenu par la NASA. Les membres de l'équipe UCL, dans des conditions se rapprochant de celles d'une station sur Mars, devront réaliser plusieurs expériences scientifiques. "Parmi les expériences que nous allons effectuer, il y a la cartographie de l'environnement extérieur à l'aide d'un drône, et l'intégration dans cette cartographie précise de certaines données comme la composition chimique du sol. Nous allons également vérifier si la vie est compatible avec ce sol, et faire pousser des plantes sans terre. Une expérience porte aussi sur les impacts psychologiques pour les membres de l'équipe de la vie dans un espace confiné, et nous devrons également étudier la dégradation de certains médicament", indique le chef de l'équipe, Maximilien Richald. L'objectif est d'explorer les problèmes que pourrait poser une mission sur Mars dans un futur proche. Ce sont les participants, avec le soutien de l'UCL, qui exploiteront par la suite les résultats et les communiqueront à la Mars Society. L'équipe participera à cette mission UCL to Mars (www.ucltomars.org) du 10 au 25 mars mais cherche encore des sponsors pour boucler le financement de l'opération. (Belga)
© 2017 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.