"La stratégie à un arrêt n'a pas été payante avec la Safety Car", regrette Vandoorne

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

Stoffel Vandoorne (McLaren-Renault) a terminé treizième du Grand Prix de Chine, dimanche. Après un mauvais départ, notre compatriote a réussi à remonter au classement, mais l'apparition de la Safety Car a changé la donne. "Notre stratégie à un arrêt n'a pas été payante car les autres voitures ont bénéficié de l'entrée en piste de la Safety Car", a résumé Vandoorne, qui espérait une "autre journée". Vandoorne s'élançait de la quatorzième place. "Je n'ai pas pris un grand départ", a confié le pilote belge. "J'ai perdu quelques places dans le premier tour. J'ai réussi quelques beaux dépassements avant le pit-stop. La question pour nous était de choisir entre un ou deux arrêts. Malheureusement, notre stratégie à un arrêt n'a pas été payante car les autres voitures ont bénéficié de l'entrée en piste de la Safety Car." "Nous pensions qu'il pouvait y avoir des possibilités à la fin, mais nous n'avions pas le rythme et j'ai senti une forte vibration dans la voiture qui a rendu les derniers tours difficiles", a ajouté Vandoorne. "Ce n'était pas la journée que nous espérions, mais malgré cela, nous avons encore montré que notre rythme de course était meilleur que notre rythme en qualification. Nous travaillons dur pour améliorer cela. J'espère que nous pourrons avoir un meilleur weekend à Bakou." (Belga)
© 2018 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

RECO llb_sb_1

RECO llb_sb_2

RECO LlbSb3

RECO llb_sb_4

RECO llb_sb_5

RECO llb_sb_6