Le secteur des maisons de repos craint que les résidents soient exclus du système

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

Le secteur des maisons de repos en Wallonie craint que les résidents de ces institutions soient exclus du futur système d'assurance autonomie, ce qui constituerait à leurs yeux une discrimination. Les principes de cette assurance, annoncée début juillet par le gouvernement wallon pour 2017, ont été expliqués au secteur des maisons de repos par des représentants du cabinet du ministre de la Santé Maxime Prévot, indiquent mardi dans un communiqué les fédérations des institutions hospitalières (FIH), des maisons de repos privées de Belgique (FEMARBEL) et des CPAS de Wallonie. "Il a été clairement signifié que les résidents des maisons de repos en seraient exclus. Les représentants du cabinet ont indiqué qu'il y aurait un régime d'extinction de l'APA (l'actuelle allocation pour l'aide aux personnes âgées) sur 20 ans. Ce régime éviterait que les actuels bénéficiaires de l'APA soient spoliés. Cependant, vu le raccourcissement de la durée de séjour en maison de repos, ce régime d'extinction n'excéderait pas quatre ans", expose Claude Emonts, président de la Fédération des CPAS. "Les résidents de ces maisons doivent avoir droit à cette assurance autonomie, c'est une question de principe", selon lui. A défaut, cela constituerait à ses yeux une violation des principes d'égalité et de non-discrimination garantis par la Constitution, une régression des droits acquis et un recul en termes d'accessibilité aux maisons de repos ainsi que, dans une série de cas, un transfert de charges financières de la Région vers les CPAS, étant donné que des résidants iraient solliciter une aide sociale au CPAS. (Belga)
© 2017 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

Facebook

cover-ci

Notre sélection d'annonces

Cover-PM