Les pharmaciens doivent mettre les patients en garde contre l'excès de paracétamol

Publié le à BRUXELLES (België)

Une jeune femme a récemment dû subir une greffe de foie parce qu'elle avait ingéré trop de pilules contre la douleur. Ce n'est pas la première fois que cela arrive. Samedi dans le journal télévisé de VTM, des médecins ont appelé les pharmaciens à mieux expliquer aux patients les risques d'une consommation excessive de paracétamol et la limite à ne pas dépasser. La jeune femme, qui a été opérée à l'UZ Gent, avait pris chaque jour pendant deux semaines sept à huit pilules d'un gramme afin de contrer des maux de dents. Un surdosage que son foie n'a pas supporté. "Vous prenez une dose trop élevée. Le lendemain vous avez la nausée. Le surlendemain vous devez aller aux urgences parce que vous vous sentez vraiment malade. Le jour d'après vous êtes aux soins intensifs dans le coma et soit vous mourez, soit vous devez subir d'urgence une greffe de foie", a relaté sur VTM Hans Van Vlierberghe, médecin à l'UZ Gent. L'hôpital gantois reçoit quasiment chaque mois un patient intoxiqué au paracétamol, et il effectue en moyenne une greffe de foie par an à cause d'une telle intoxication. Comme le paracétamol est délivré sans prescription médicale, les médecins estiment que les pharmaciens devraient donner plus d'explications sur le dosage recommandé. (Belga)
© 2018 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.