Maintenir le modèle public a sa raison d'être pour Belfius

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

Le député cdH Benoît Dispa a affiché son "inquiétude" de voir Belfius évoluer par étapes sur la voie d'une "banque classique privée" alors que son conseil d'administration a préconisé jeudi soir une privatisation partielle moyennant une entrée en Bourse. Maintenir un modèle public "a sa raison d'être à ce stade", a réagi le député centriste, estimant qu'y "porter atteinte ne pourrait se faire que moyennant des garanties que n'apporte pas jusqu'ici le gouvernement". Alors que le gouvernement, qui a plusieurs options dans ses cartons, doit encore se prononcer, le ministre des Finances Johan Van Overtveldt a été interrogé cette semaine au parlement. "Nous sommes dans l'attente d'un éclaircissement du gouvernement fédéral. Le ministre des Finances s'est montré très prudent. Il n'a pas apporté de garanties à nos interrogations sur l'ancrage local, la préservation de l'emploi et peut-être plus fondamentalement la préservation du pluralisme dans le secteur bancaire", a souligné Benoît Dispa. Le député cdH dit ne pas faire de l'enjeu public un combat idéologique mais "quand on connaît les problèmes qu'il y a eu avec l'exposition aux risques financiers et les problèmes de gouvernance, conserver un pôle public a du sens". On ne peut y renoncer pour une simple question "budgétaire", a-t-il conclu. (Belga)
© 2017 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

Facebook

cover-ci

Notre sélection d'annonces