Porsche SE face à son propre procès d'actionnaires

Publié le à FRANCFORT (DEU)

Porsche SE, actionnaire principal de Volkswagen, affronte à son tour depuis mercredi un procès d'investisseurs dans le cadre du "dieselgate", réplique miniature de celui visant VW à Brunswick, a-t-on appris auprès du tribunal de Stuttgart.Comme les deux procédures soulèvent nombre de questions similaires, le tribunal de Stuttgart décidera le 24 octobre s'il poursuit l'audience ou s'il attend le dénouement du procès Volkswagen entamé lundi à Brunswick, précise la même source. Comme pour Volkswagen, les actionnaires accusent Porsche SE, qui détient la majorité du capital du constructeur, d'avoir informé trop tard le marché de la manipulation des moteurs diesel, et demandent remboursement des pertes liées au plongeon de près de 30% en Bourse des actions de Porsche SE après l'éclatement du scandale en septembre 2015. A Brunswick, plus de 3.600 requérants réclament près de 9 milliards d'euros à Volkswagen, selon le tribunal. A Stuttgart, quelque 500 requérants demandent près d'un milliard d'euros à Porsche SE, selon un cabinet d'avocats engagé dans les deux procédures. Brunswick et Stuttgart sont loin d'être les seules procédures en cours dans le cadre du "dieselgate", qui a déjà coûté à Volkswagen plus de 27 milliards d'euros en rappels de véhicules et frais de justice. Plusieurs parquets allemands mènent des enquêtes pour fraude, manipulation de cours de Bourse ou publicité mensongère contre des salariés de Volkswagen mais aussi ses marques Audi et Porsche, ainsi que Daimler et l'équipementier Bosch. Le gouvernement allemand a également ouvert en mai la voie à des procédures collectives de consommateurs, par un texte en cours d'adoption dont l'entrée en vigueur est programmée début novembre. Une première requête groupée de clients de Volkswagen devrait être déposée le 1er novembre, ont annoncé mercredi l'association de défense des consommateurs VZBV et le puissant lobby des automobilistes, ADAC. Lors de la mise en place de cet nouvel outil judiciaire, la ministre de la Justice Katarina Barley avait estimé que "quelque 2 millions de propriétaires (de véhicules VW, ndlr) pourraient en bénéficier". (Belga)
© 2018 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.