Présidentielle au Brésil: même en prison Lula reste favori

Publié le à SAO PAULO (BRA)

Emprisonné depuis le 7 avril, l'ex-président brésilien Luiz Inácio Lula da Silva a perdu du terrain mais reste en tête des intentions de vote pour l'élection présidentielle d'octobre, selon un sondage publié dimanche. Le candidat, fondateur du parti des travailleurs, cumule 31% des intentions de vote, suivi du député d'extrême droite Jair Bolsonaro, qui en obtient 15%. Marina Silva, ex-ministre de l'Environnement du gouvernement Lula, arrive en troisième position avec 10% des intentions de vote. Cette enquête Datafolha, réalisée entre le 11 et le 13 avril dans 227 communes avec une marge d'erreur de deux points de pourcentage, montre un recul de l'ex-chef d'Etat (2003-2010) qui avait obtenu 37% des intentions de vote lors du précédent sondage de cet institut en janvier, contre 16% pour Bolsonaro. La situation profite à Marina Silva, qui enregistrerait 15% des voix en cas d'absence de Lula aux élections, talonnant Bolsonaro (17%). L'actuel président Michel Temer, qui pourrait se présenter, recueille 2% des intentions de vote. Lula, 72 ans, a été incarcéré le 7 avril pour purger une peine de 12 ans et un mois de prison pour corruption. Il nie farouchement toute culpabilité et dénonce un complot des "élites" et des médias pour l'empêcher de briguer un troisième mandat, huit ans après avoir quitté le pouvoir avec une popularité record. (Belga)
© 2018 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.