RDC: l'opposant Tshisekedi fonde la "Majorité présidentielle populaire"

Publié le à KINSHASA/ BRUXELLES 18/04 (BELGA)

L'opposant congolais Etienne Tshisekedi, qui se considère comme vainqueur de l'élection présidentielle du 28 novembre dernier en République démocratique du Congo (RDC), a créé une nouvelle plateforme politique, qu'il a baptisée "Majorité présidentielle populaire", par opposition à la Majorité qui soutient le président réélu Joseph Kabila, a rapporté mercredi la presse kinoise. L'annonce de cette création a été faite lundi au cours d'une conférence de presse à Kinshasa par Eugène Diomi Ndongala, le porte-parole de la nouvelle plateforme qui regroupe des partis politiques comme l'Union pour la Démocratie et le Progrès social (UDPS, la formation de M. Tshisekedi), la Démocratie chrétienne (DC) et le G14, des associations de la société civile, des autorités traditionnelles et des associations de jeunes.

La MPP ne veut pas avoir de députés, parce qu'elle ne reconnaît pas l'Assemblée nationale issue des législatives du 28 novembre 2011 - et que l'UDPS a 33 exclus de ses députés élus après qu'ils eurent siégé à l'Assemblée alors que le leader du parti a déclaré ces élections "nulles". Et elle refuse d'être considérée comme un mouvement d'opposition.

"Etienne Tshisekedi se comporte comme un président élu parce qu'il est élu effectivement, c'est lui le président, lui le véritable président légitime de ce pays et là tout le monde est d'accord", a affirmé M. Diomi Dongala à la radio onusienne Okapi.

M. Tshisekedi, 79 ans, rejette les résultats des élections et s'est autoproclamé "président élu" de la RDC dès le 9 décembre. (JAV)

© 2018 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.